• élasticité du temps


    Se reposer en soi, enfin... Etre un peu seule, sans mêler d'inconnus à soi.
    Attendre de nouveau parmi ceux qui courent, désemparée souriante et cynique.
    Entendre le tableau d'affichage bruisser comme une averse, déversant de nouvelles destinations.
    Courir sur les quais, sans personne à rattraper sauf l'ombre des moineaux sous les structures métalliques.

    Bonsoir, je suis revenue en moi.

  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Août 2006 à 11:25
    c'est quand même beau
    la nature...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 2 Août 2006 à 14:12
    ....
    Pas mal du tout... Le mac reviendra... Et peut-être te fera t'il... Sainte !
    3
    Oléastre
    Jeudi 19 Avril 2007 à 11:29
    Plume douce et sonnante !
    Merci. Une prose légère, bruissante comme l'eau, de la musique aux lèvres.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :