• cours de français, mue de l'invitation au voyage: excitation au rêve

    Je vais te raconter un peu mes doux cauchemars vivants.

    Erosion mnésique, yeux sourds d'incompréhensibles
    Pas de paroles vraies; elles se reflèteraient en elles-mêmes.
    Et il ne faut que certains instants de silence pour retenir l'espace,
    L'espace nécessaire à la peur.

    Ce sont les bruits amplifiés qui composent une voix âpre
    Quais aux glyphes inquiétants, confusion
    Des sensations qui se succèdent, impatientes, dont on ne peut profiter
    Temps modelé par l'urgence

    L'enchaînement implacable des actes, sans volonté conductrice
    Les mots utilisés sont toujours pareils...Les mots,
    Ce sang qui sourd de mes ongles,
    Et joaille sur le bois fendu une noire pupille, qui éclate quelque part dans les nuages coulants.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :