• 2006 IV



    Iphigénie ouvrit sa fenêtre et alluma une cigarette. Les jardins sous elles étaient éclairés comme en plein jour ou presque. Elle leva les yeux, et aperçut la lune, qui mouvait sa pleine rondeur.
    Mais il lui semblait qu'une autre lumière éclairait le paysage silencieux. Elle tourna la tête vers la droite, et aperçut au-dessus d'un mur les pointes tremblantes de flammes qui léchaient l'air.

    Elle tira deux bouffées.

    Retournant son regard vers la lueur orangée du feu, qui parvenait presque à la réchauffer, elle vit que les flammes avaient grandi. Elles étaient alors grandes d'environ deux mètres, et dépassaient largement du haut du mur. Elle contempla les danseuses impalpables aux robes rousses; elle s'imagina un destin de torche vivante parmi ces souples immortelles; aucun devenir ne lui parut plus beau.

    Elle se détacha de ces songeries; elle commençait à calmement se demander si les flammes n'allaient pas bientôt franchir le mur et gagner les maisons voisines. Elle se réjouit presque un instant. Mais sa joie s'envola vite lorsqu'elle vit les flammes sagement se baisser, toujours corsetées dans le carcan des murs.

    C'est alors qu'elle aperçut une petite ombre noire, qui furtivement allait et venait près du feu, courbée. Elle comprit que cet âtre nourissait le feu.

    L'âtre fit un geste brusque; la flamme vira au bleu poison.
    L'ombre sembla s'agenouiller et rester immobile, très près du foyer.

    Iphigénie se demanda ce qui brûlait avec tant de ferveur et d'empressement, et qui était celui qui soignait ce feu avec tant d'amour.

    Etait-ce un de ces pauvres nouveaux bourgeois, qui brûlait des cartons qui l'encombraient?
    Etait-ce un peintre, un poète, qui brûlait son oeuvre, insatisfait?

    Elle écrasa sa cigarette, et ferma sa fenêtre à son imagination.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :